SOSstat

SOSstat Newsletter

Newsletter SOSstat 3.1

La publication de SOSstat 3.1 est l’occasion de faire un bilan des améliorations apportées tout au long de l’année. Nous nous efforçons d’améliorer SOSstat 3 pour qu’il propose toutes les fonctions d’analyses dont vous avez besoin, tout en gardant sa simplicité, qui est sa marque de fabrique. La plupart des utilisateurs de SOSstat ont passé le pas en migrant vers la version 3. Les retours de cette migration sont très positifs car les utilisateurs ont beaucoup gagné en ergonomie. D’autres ont préféré attendre pour s’assurer de la stabilité du logiciel. Pendant cette année, nous avons maintenu les deux versions du logiciel, mais à partir de janvier 2014, SOSstat 2 ne sera plus maintenu, et nous consacrerons toute notre énergie sur la version 3.

Nouvelles fonctionnalités

Depuis la sortie de la version 3.0, SOSstat a été enrichi de nombreuses fonctionnalités. Parmi les fonctionnalités attendues nous avons intégré la régression multilinéaire qui permet de modéliser la relation entre une variable continue et des prédicteurs. Les prédicteurs utilisés dans le modèle peuvent être des variables continues ou catégorielles. Les modèles peuvent intégrer des interactions et des termes de second degré. Les résultats sont agrémentés de nombreux graphiques tels que les résidus studentisés ou les distances de Cook utilisés pour identifier des valeurs atypiques susceptibles de perturber le modèle.

Dans le domaine de la qualité, on compte un nombre important de nouvelles fonctionnalités qui pourront être mises à profit dans l’entreprise. Le transfert de tolérances, par exemple qui permet d’établir les tolérances sur un paramètre influant, afin de garantir la conformité d’une caractéristique produit.

Cette technique est aussi utilisée en métrologie pour transférer les tolérances d’une technique de mesure vers une autre technique de mesure. Dans ce chapitre relatif au tolérancement, nous pouvons également citer le calcul de probabilités d’interférences entre deux lois. Ce calcul est utilisé pour connaître le risque de non assemblage de deux composants.

En matière de métrologie, deux fonctions essentielles ont été introduites. La première concerne la validation de la linéarité des mesures selon le MSA, la seconde concerne la validation de méthodes attributives.

Un soin particulier a été porté aux méthodes attributives puisque toutes les méthodes du MSA y sont présentes (méthode probabiliste, méthode du signal et méthode analytique).

Suite à des demandes clients, nous avons intégré un module de fiabilité. SOSstat 3.1 offre, en effet, la possibilité de modéliser des fonctions de défaillance selon le modèle de Weibull ou le modèle Exponentiel.

Ces modèles permettent alors de faire des prédictions de fiabilité des produits afin, par exemple, de quantifier les coûts de SAV ou bien pour définir un plan de maintenance préventive. Une grande variété de contextes d’essais est prise en charge avec les essais complets, tronqués, censurés, ou encore les essais suspendus.

La connectivité avec les bases de données de l’entreprise étant devenue une nécessité, nous avons intégré un module d’import de données, permettant d’accéder à de multiples bases de donnée en SQL. SOSstat gère nativement les bases mySQL et SQLite, mais peut aussi se connecter à toutes les bases de données supportant le protocole ODBC. Une fois la requête écrite, il est possible d’importer automatiquement les données dans la grille de SOSstat pour réaliser des analyses.

Améliorations diverses

De nombreuses améliorations ont été apportées dans le logiciel, ces petits plus qui nous rendent la vie plus simple. Annulation de saisie (Undo /Redo) Bouton de navigation sur certains graphiques Ajout des p-values sur les graphiques de tests Vérification automatique de la dernière mise à jour Possibilité de dépiler des variables en ligne ou en colonne Études de capabilité court terme dans les analyses multi-caractéristiques.

Newsletter SOSstat 3.0

Après plusieurs années de développement, SOSstat est publié dans son troisième Opus. Il ne s’agit pas d’une simple mise à jour mais d’un redéveloppement complet de l’application pour lui ouvrir de nouveaux horizons. Un soin tout particulier a été porté sur l’ergonomie du logiciel, afin d’améliorer votre productivité et offrir toujours plus de fonctionnalités et de graphiques.

Interface graphique

Comme dans sa précédente version, SOSstat est organisé en 5 sections qui structurent les étapes d’analyse : 1. Data : Zone de stockage et de manipulation des données dans un tableur 2. Projet : Mémorisation et organisation des analyses 3. Résultats : Affichages des résultats sous forme de tableaux et de graphiques 4. Rapport : Traitement de texte intégré permettant d’automatiser la restitution des résultats sous forme d’un rapport. 5. Notes : Saisie des commentaires de l’utilisateur

Grilles de données

Les évolutions les plus importantes de l’interface graphique concernent le stockage des données et la restitution des résultats sous forme de tableaux et graphiques. Les grilles de données s’apparentent à un tableur (type excel) comportant plusieurs feuilles ou grilles de données. Les grilles de données supportent la multisélection, les copier coller, le redimensionnement des lignes et colonnes ainsi que les mises en forme de cellules. Le nombre de lignes et colonnes n’est pas limité. Les données peuvent être triées ou réorganisées selon un critère qualitatif (mise en échantillon selon un n° de lot par exemple)

Gestion des analyses

Toutes les analyses réalisées sont mémorisées de façon à pouvoir être relancées sans refaire le paramétrage. Ces dernières sont organisées par grilles dans une arborescence. Les boutons positionnés sur la gauche permettent de lancer l’analyse, dupliquer l’analyse ou supprimer l’analyse. Les analyses sont sauvegardées avec les données dans le fichier SOSstat. Pour garantir la pérennité de vos données SOSstat utilise un format de fichier XML.

Les résultats

L’affichage des résultats est organisé en deux zones redimensionnables. Le volet gauche accueille les résultats numériques (textes et tableaux complexes) tandis que le volet de droite affiches les graphiques dans des onglets. Les onglets sont repositionnables au gré des besoins de l’utilisateur (Illustration 3), ce qui confère une grande souplesse pour visualiser simultanément plusieurs graphiques. Chaque graphique peut être personnalisé dynamiquement par un simple clic droit. Les graphiques vectoriels peuvent être sauvegardés dans de nombreux formats vectoriels ou image et peuvent être copiés et collés vers des applications de bureautique. SOSstat 3 offre une très large palette de représentations graphiques en 2D (Histogramme, Boxplot, Nuage de points, intervalles de confiance, graphes d’erreurs ...) et en 3D (surfaces, courbes de niveaux ...). L’angle de visualisation des graphiques 3D est modifiable à la souris. L’ensemble des résultats (numériques et graphiques) peuvent être intégrés automatiquement dans un rapport par un simple clic. Le traitement de texte intégré dans SOSstat pemet alors de faire les premières mises en forme et personnalisations des résultats avant d’imprimer le rapport ou de l’exporter vers un traitement de texte.